Partir en vacances avec son chien (ou pas ?)

Partir en vacances avec son.sa chien.ne (ou pas ?)

l'emmener peut être chouette ! Et permettre de :

  • Se créer de beaux souvenirs
  • Découvrir des endroits magnifiques pour la truffe des chien.nes ou les yeux des humain.es,
  • Immortaliser la vie avec son.sa chien.ne dans des lieux magiques,
  • Profiter de choses auxquelles on n’a pas accès au quotidien (plage, montagne, mer, rivières…),
  • Ressentir le goût de l’aventure, se dépasser ensembles, avec des randonnées, bivouacs, vivre en van, du camping…
  • Profiter du moindre instant avec eux parce qu’on ne veut rien rater et que le temps passe trop vite !

mais ça peut aussi...

  • Changer les habitudes d’un.e chien.ne anxieux.se qui a besoin de routines rassurantes,
  • Le.la plonger dans des environnements inadaptés (appartement avec plein de bruits / croisements proches, balades avec des chemins trop étroits, lieux trop fréquentés, voisinage avec chiens / autres animaux…) sans que ce ne soit prévisible,
  • Rendre une cohabitation canine trop complexe à cause de la promiscuité qui existe moins chez nous,
  • Rendre impossible la solitude, car son.sa chien.ne ne la gérera dans un nouveau lieu inconnu,
  • Rendre inaccessible plein d’activités car elles sont interdites aux chien.nes,
  • Nous épuiser avec tout ce qu’on a déjà à gérer habituellement quand on a un.e chien.ne sensible, peureux.se, excité.e, réactif.ve etc,
  • Être difficile d’adapter les activités à l’âge de son.sa chien.ne et ses besoins physiques.

On a le choix !

Vous n’avez pas à culpabiliser de ne pas prendre votre chien.ne en vacances. Si vous choisissez quelqu’un de confiance qui s’en occupera aussi bien que vous en votre absence, il pourra aussi profiter de moments agréables de son côté. Il y a plein d’activités qu’on ne peut pas faire avec son chien, donc si vous le prenez pour qu’il reste encore plus souvent seul sans pouvoir vous accompagner, pourquoi ne pas opter pour le faire garder ? Sur les réseaux, on a toujours l’impression que tout est génial quand on part en vacances avec son.sa chien.ne mais ça n’est pas forcément le reflet de la réalité.

Adaptez vous à vos besoins : vous pouvez faire parfois des vacances avec et parfois sans, ou ne pas partir en vacances et profiter de votre région. Tout ça, c’est ok !

Dans tous les cas, ne fantasmez pas sur la perfection des voyages humain.es + chien.nes, ça peut être une grosse organisation, ponctuée d’imprévus et de difficultés. Si vous décidez de vous lancer, prévoir au maximum c’est bien, mais il faut accepter une part de surprise (du genre un bouvier bernois qui surgit dans le jardin clôt de la location alors qu’on est parties à 6 chiens et que tous n’arriveront pas à gérer cette apparition subite ! C’est du vécu, mais finalement on a pas trop mal géré, ouf).

On a le droit de vouloir souffler aussi, de passer du temps sans elles.eux et toute la charge mentale qu’elles.ils apportent au quotidien.